DeLorean

Les débuts



L’homme d’affaires John DeLorean crée la compagnie DMC (DeLorean Motor Company) en 1975, dans le Michigan, en décidant de concevoir le véhicule qui lui plaisait. C’est ainsi qu’est construit le premier modèle de la DeLorean DMC-12, plus connue sous le nom de DeLorean puisqu’il s’agit du seul modèle conçu par cette compagnie, en 1981. La construction des DMC-12 se fait dans l’usine de Dunmurry, en Irlande du Nord, dans la banlieue de Belfast, où sont employés une part égale de catholiques et de protestants pour l’égalité des religions.


La faillite



Le gouvernement britannique finance le projet mais veut arrêter car il aimerait bien un retour en investissement. John DeLorean cherche alors le moyen de faire rentrer de l’argent et se lance dans le trafic de cocaïne, mais il s’agissait en réalité d’un piège tendu par le FBI. Tandis que DeLorean faisait son activité dans une chambre du Sheraton Hotel à Los Angeles, le FBI le surveille de près avec des caméras et des micros cachés dans la chambre. Il est alors menotté et inculpé dès sa sortie de l’hôtel pour trafic de drogue et blanchiment d’argent. Lors du procès, il échappera à sa peine puisque c’était un piège du FBI. John DeLorean paiera ses dettes toute sa vie. En 1982, la société mettra un terme à toute activité. Les modèles partiellement assemblés seront terminés par la société Consolidated International, c’est pour cette raison que l’on dit que les DeLorean ont été construites entre 1981 et 1983.


Caractéristiques



L’une des particularités de cette voiture sont les portes dites « papillon ». On pense souvent que l’ouverture de ces portes nécessite plus d’espace latéral qu’une portière classique, mais c’est faux, le seul inconvénient est que le plafond ne doit pas être trop bas. La DMC-12 possède des caractéristiques avant-gardistes : matériaux durables, condamnation centralisée, pare chocs à absorption et châssis déformable, système audio, 4 disques de frein, injection, climatisation, rétroviseurs et vitres électriques, et jantes alliage. La carrosserie est en acier inoxydable brossé. Mis à part 3 véhicules, toutes les DMC-12 sont laissées telles quelles, sans peinture ni vernis. Le moteur porté par cette voiture est français, il s’agit du V6 Peugeot-Renault-Volvo (V6 PRV), de 2,85 litres de cylindrée. La DMC-12 peut passer de 0 à 100 km/h en 8,8 secondes avec une transmission manuelle ; et en 10,5 secondes avec une boite de vitesses automatique.


Le succès



Elle connaît un succès international du fait de son apparition au cinéma dans la célèbre trilogie Retour vers le futur, dans laquelle elle sert de machine à remonter le temps.



9000 exemplaires environ sortiront des usines. Et en 2007, on estime à 6500 le nombre de DMC-12 encore sur les routes. En 2016, la DeLoreanMotor Company annonce la production de 300 exemplaires en 2017.



La DeLorean arrivera au Musée en ce début de février 2018 et sera présente lors de l’Historic Auto les 17 et 18 février 2018 au parc des expositions à Nantes.



http://historic-auto.com/



Laisser un commentaire



Commentaires de nos visiteurs :

Votre adresse email ne sera pas publiée.

x-or a dit le 02/07/19 à 20:36 :

DMC-12, I love you !